CHU_Nantes_logo.png
Logo_URPS.jpg
Logo_URML.jpg
Logo_confluent_hopitale_prive.jpg
Rechercher

Rester maître du jeu et signaler les effets indésirables d’un médicament



L’effet « non désirable » d’un médicament est un évènement non souhaité qui peut affecter la santé d’une personne. Depuis 2017, tout patient peut signaler un effet indésirable en ligne . Tous les médicaments sont concernés, obtenus sur ordonnance ou non, y compris l’homéopathie, une préparation magistrale, un médicament à base de plante ou encore un vaccin.


Comme l’expliquent les réflexes 7, 8 et 9 des médicaments : « en cas d’effet indésirable, d’inefficacité ou de doute sur un médicament, je signale ces effets à mon médecin ou à mon pharmacien ». Le patient a aussi la possibilité de les signaler aux autorités sanitaires sur un site dédié. Il peut ainsi rester « maitre du jeu » tout en participant ainsi à la « pharmacovigilance », c’est-à-dire à la surveillance des médicaments.


Il s’agit de signaler toutes les réactions nocives et non souhaitées suspectées d’être liées à un médicament, même si elles sont déjà mentionnées dans la notice. Il peut s’agir d’effets indésirables survenus dans les conditions normales d’utilisation du médicament (respect de la prescription, de la posologie indiquée et du mode d’administration) ou en dehors de ces conditions : surdosage, utilisation d’un médicament pour une autre indication que celles pour lesquelles il est autorisé, erreur de dose ou de mode d’administration lors de la prise du médicament…


Ces informations sont ensuite analysées par les experts d’un centre régional de pharmacovigilance, puis enregistrées de façon anonyme dans des bases de données, permettant ainsi à l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM) de mettre en œuvre les mesures adaptées.